Un article de presse du 13 juillet 2010 confirme que dans les années 1960-1970, l’objectif était de construire au plus vite des collèges pour augmenter les capacités d’accueil. Si la Population augmente, faudra-t-il reconstruire un nouveau Collège ou nous autorisons-nous un espace de vie avec la possibilité d’agrandir ce collège ?
Cet article du 6 septembre 2007 sur le boom démographique confirme que la construction en centre ville nous limitera dans des projets d'extension de ce Collège. A moins que la Municipalité envisage la destruction de Maisons.

Les Collèges de La Bassée et Haubourdin sont en périphérie, pouvons-nous dire que ces enfants sont éloignés comme on le ferait pour un établissement Pénitentiaire?
Le temps des Loisirs n'est-il pas en périphérie?

La Municipalité et les Verts sont pour occuper le Centre Ville (près de l'Eglise). (Ces derniers étant comme nous pour la biodiversité, envisageront-ils de mettre des grenouilles et des tritons dans le Centre Ville?).
L'UGIC positionne ce projet entre les gares de Wavrin et La Fontaine (c'est également un bon choix, car il libère le centre ville et favorise les transports par le train).

Suite aux divergences sur l'emplacement du terrain rue de l’Europe, le Conseil Général nous proposait en septembre 2004 de repartir sur de nouvelles bases et nous invitait à choisir deux terrains. Il s’engageait également à le financer, cette décision ne pouvant que nous satisfaire.
Monsieur Baudoux (Vice Président du Conseil Général) invitait l’assemblée présente à venir passer une journée dans sa ville d’Aulnoye-Aymeries afin de nous présenter son collège récemment construit, cette visite a-t-elle eu lieu ?

Une autre réunion à eu lieu le 9 décembre 2004, sur quels critères ce choix de l'emplacement en centre ville et par qui ? Ce sujet aurait du être traité par l’ensemble des Wavrinois.

Au regard de l’investissement fait, nous regrettons :
- le manque d’informations sur les choix faits, par qui ? et sous quels critères ?
- le refus de la Municipalité à nous voir participer aux réunions.
- L’absence de participation des parents, mais surtout des collégiens par des forums de discussions sur l'emplacement du collège au centre ville ou à la périphérie.
- L'absence d’un cahier de doléances sur plusieurs semaines.
- Nous ne connaissons pas les argumentations du conseil éducatif qui a la compétence en ce domaine.
- De ne pas vous faire participer dans ce projet.

Nous respectons le choix de la Municipalité sur son emplacement en Centre Ville, mais nous craignons :
- Que les Wavrinois se plaignent très vite de nuisances.
- Qu’on se rend compte qu’il est impossible d’agrandir ce collège par manque de places.
- Qu’il y ait un manque de places pour se garer.
- Trop de circulation autour du nouveau collège. (voir un article de presse du 6 juin 2007)
- etc…….

AEWN propose autre chose :

Nous proposons un deuxième choix aux abords du Parc de la Deule avec une intégration des bâtiments dans l’environnement, une vue magnifique sur la nature, environnement de qualité et de détente pour nos collégiens, possibilité de pouvoir y adapter d’autres bâtiments ou besoins imprévus, voir nécessaires, etc….

Ce deuxième choix limiterait les nuisances locales et offrirait un meilleur confort de qualité de vie et de santé pour les collégiens. Ce collège donnerait une meilleure qualité d’usage dans la durée (fonctionnalité, adaptabilité et sécurité). Nous sommes d’accord avec l’article de presse du 22 septembre 2004 « Collège : à la recherche d’un espace de vie », pourquoi le rechercher alors que nous l’avons ?

Doit-on voir dans le parc de la Deûle qu’un usage le week-end ? Ne mettons pas « en globe » la beauté de la nature et faisons en sorte que les collégiens, qui seront demain la relève, en profitent et conservent le meilleur souvenir de leur période scolaire.

Au cours de nos contacts avec les Wavrinois, nous avons pu constater qu’une forte demande risque de venir sur l’octroi de maisons pour personnes âgées, certaines personnes n’ont plus la santé pour entretenir leur grande maison et désirent profiter d’un logement mieux adapté. Monsieur Davoine est victime de son succès, sachant que ces éventuelles demandes désirent se retrouver au centre ville, allons-nous les éloigner ? Par la force des choses, on ne pourra pas satisfaire tout le monde.

Pourquoi vouloir à tout prix concentrer sur une même surface, déjà plus que saturée, ce collège ? Alors que nous aurions un grand bénéfice à le construire en pleine nature. Laissons respirer le centre de Wavrin, puisque nous en avons la possibilité, aérons le plus possible, privilégions le centre du village aux demandes de maisons pour Personnes âgées, emplacements verdoyants avec des bancs, petits parkings pouvant libérer des espaces trottoirs bien souvent occupés par les voitures, etc….

AEWN estime également que la proximité de nos gares serait également un très bon choix. Mais tenons à privilégier la proximité du Parc de la Deûle pour conserver une qualité environnementale optimum..

La Métropole qui compte à ce jour 1,1 millions d’habitants s’agrandira et atteindra assez rapidement les deux millions (chiffres annoncés par Monsieur Bonduelle lors d’une réunion). L’accroissement de population au sud de la Métropole sera durant les prochaines années plus significatif, la surpopulation qui occasionne du stress et le prix des logements en seront des critères déterminants.

Avec cette augmentation de familles et de collégiens pour les années à venir, comment pourrons-nous faire pour agrandir un collège fait au centre ville ? Allons-nous en reconstruire un autre dans 30 ans ? Tout comme le contournement de 1997, ce collège ne répondra plus à nos attentes par :
- l’impossibilité d’ajouter des bâtiments ou complexes sportifs.
- des manques de places pour se garer (nous aurons sur le même périmètre, une école maternelle, une école primaire, une école primaire privée et ce nouveau collège).
- une surcharge de circulation et un mécontentement de la population.

En 2005, Monsieur Bukowski (Commissaire Enquêteur) avait préconisé une deuxième enquête pour les axes routiers vers le nouveau collège. (C'est ce qu'on appelle un aveu sur les nuisances à venir).

Remercions le Conseil Général pour avoir apporté les réponses aux problèmes du Handicap (voir l'article de presse du 12 juillet 2010).

Sommes-nous dans le vrai ou dans le faux ? répondons-nous à vos attentes ? Le Forum vous est ouvert.......

J'ACCEDE  AU  FORUM.